La loi de Gaia de Caroline Giraud

Auteur : Caroline Giraud
Éditions : Caroline Giraud 
Collection : -
Date de sortie : 1 juillet 2016
Nombre de pages : 260
Prix chez l'éditeur : 15 euros

Synopsis :
Article 1: Les survivants du pays détruit par l'explosion nucléaire sont déchus de leur humanité et doivent porter un tatouage permettant de les identifier. Chaque tatouage représentera un animal symbolisant le crime commis. Un loup pour le meurtre, un lion pour le viol, un renard pour la torture et un tigre pour le rapt d'enfants.
Article 2 : Les tatoués seront distribués aux familles et amis des victimes pour leur permettre de se venger de leurs crimes. Un maître a tous les droits sur son tatoué, excepté celui de le tuer. Il peut le battre, l'exploiter, le revendre, l'enfermer, etc.
Article 3 : Toute atteinte d'un tatoué sur un civil sera punie par un emprisonnement à vie dans un camp de torture.
Paris croule sous les bombes et les fusillades depuis que Kagan Közul est revenu se venger de ceux qui l'ont injustement envoyé en prison cinq ans auparavant. Des trois coupables, il n'en reste plus que deux : Sarah et Milian se haïssent, mais à présent ils doivent survivre, ensemble.

 
Ma critique :





Tout d'abord je tiens à remercier Caroline Giraud pour ce service presse !

J'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Tout d'abord parce que l'écriture est... particulière un chapitre sur deux. Et justement, un chapitre sur deux nous changeons d'époque et de personnage, mais sans indication. J'ai trouvé ça d'ailleurs très dommage car nous ne sommes pas du tout prévenu et donc on se perd totalement au début.

Vu le début que j'ai trouvé peu satisfaisant, j'ai un peu hésité à m'arrêter dans ma lecture. Mais finalement, ma curiosité l'a emportée et je me suis laissée prendre par la merveilleuse histoire de Kagan et Sarah.

Et sincèrement j'ai bien fait !
J'ai été prise dans une montagne d'émotions différentes. L'histoire est belle et touchante. Les personnages sont de plus en plus attachants au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire et on finit par les adorer.

L'histoire est bien construite avec de bonnes bases mais surtout une belle intrigue. Je suis vraiment heureuse d'avoir continué à lire car j'ai vraiment adoré ce livre.

Malheureusement je n'ai pas bien compris la fin. Je l'ai trouvé magnifique, triste et touchante mais... Comment dire... L'avant dernier chapitre est pour moi le chapitre final car nous connaissons le fin mot de l'histoire et que cela se finit sur la période du présent.

Mais pour une raison que je ne comprends pas, l'auteure a préféré mettre comme dernier chapitre, celui qui parle du passé et donc qui n'est en soit pas vraiment une fin... Pourquoi ne pas l'avoir mis en prologue et même, encore mieux, en avant dernier chapitre ? Dommage !

L'écriture est simple mais fluide pour les chapitres de la période du passé, mais pour celle du présent, elle est assez spéciale... Au lieu de dire " Il me regarde " comme dans les livres normaux, l'auteure a écrit " Tu me regardes ". Ce qui veut dire que pour parler des autres personnages elle utilise la deuxième personne du singulier. N'ayant jamais croisé une telle chose, j'ai été très déroutée au début... Ce n'est pas un défaut, mais il faut juste s'y habituer !

Pour conclure, malgré un début assez difficile, j'ai adoré ce livre, mais ce n'est pas un coup de cœur non plus. Je vous le recommande vraiment car avec, nous passons par toutes les émotions. De plus ce livre me fait penser à la situation du passé avec l'esclavage.
Ce fut une belle expérience !

 Ma note :


Commentaires

Articles les plus consultés ces 7 derniers jours