La Selection tome 4, l'Héritière de Kiera Cass

Auteur : Kiera Cass
Éditions : R-jeunes adultes
Collection : Collection R
Date de sortie : 7 mai 2015
Nombre de pages : 413
Prix chez l'éditeur : 17.90 euros

Synopsis :  Une nouvelle sélection commence.Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá... Le livre IV de la série best-seller international.


Ma critique :

L'HÉRITIÈRE est un joli coup de foudre. A l'instar des trois précédents romans de la saga, j'ai été complètement captivé et fasciné par cette histoire. Kiera Cass est indéniablement extrêmement forte pour bâtir des récits solides, addictifs et passionnants. Les nouveaux personnages que nous rencontrons m'ont énormément touché, la plume de l'auteure est toujours aussi agréable et palpitante et replonger dans l'univers de LA SÉLECTION a finalement été un véritable bonheur. L'HÉRITIÈRE est une vraie bulle d'oxygène et de fraîcheur. C'est un livre coloré, doux et ultra dynamique à la fois.

Dès les premières pages, j'ai été complètement déconcerté et pris de court par l'héroïne, Eadlyn. En effet, c'est une jeune femme comme on en voit rarement dans les romans en ce moment : elle peut sembler hautaine, égoïste, froide et distante lorsqu'on entame ce récit. Ce qui j'avoue m'a un peu refroidi quand au reste du livre. Néanmoins, très rapidement, on se fait à son caractère dur. J'ai pris mon pied grâce à Eadlyn. Elle est à la fois tellement dure et têtue mais également si drôle, déterminée et émouvante que j'ai trouvé cette dualité juste explosive et hyper intéressante. Son personnage est très éloigné de celui de sa mère, America, et je dois bien avouer que je suis contente d'avoir rencontré une héroïne plus directe et qui sait précisément ce qu'elle veut. Même si son désir ne me plait pas plus que ça. Je préfère le personnage America, mais Eadlyn nous fait voyager dans un autre univers. Dans le sien. Cela rend le tome 4 différent des autres ce qui est bien. Kiera Cass a su se réinventer à travers Eadlyn et je trouve ça simplement génial !

Il en va de même avec les personnages secondaires et ceux que nous connaissions déjà. Retrouver America et Maxon pratiquement vingt ans plus tard est une expérience à la fois surprenante et magnifique. Voir à quel point ils ont fait du chemin et comment leur couple a perduré est tout bonnement grisant. Tous les petits clins d'œil et les références qui sont faites par rapport aux trois précédents romans m'ont fait sourire et m'ont rendu nostalgique. Les autres protagonistes, aussi bien les Sélectionnés que l'entourage d'Eadlyn, sont extrêmement bien approfondis. Même si nous ne passons que peu de temps avec chaque garçon, on arrive très facilement à se faire un avis sur eux. De même, je me suis énormément attaché et identifié à Ahren, le frère d'Eadlyn. Le lien qui les unit m'a beaucoup ému et m'a profondément touché. Exactement comme les précédents volets de la saga, l'amour, sous toutes ses formes, est vraiment le thème central de l'HÉRITIÈRE.
De même, voir America et Maxon en tant que parents dévoués à leurs enfants est tout simplement renversant et ultra attendrissant. Kiera Cass n'oublie aucun personnage, aucun lien.



Ma note :



Commentaires

Articles les plus consultés ces 7 derniers jours